L'artisanat de Limoges 
 

Image1.jpg

SOLAU
// Donner du Sens au Beau //
 
Des tasses, des mugs, des vides poches, des vases, des cache-pots, des bougeoirs
et toute une ligne de coussins uniques
 
Savoir-faire, couleurs, harmonie, fait-main, éthique,
fabriqué en France et en famille,
le tout avec l’amour du détail et des accords…
 
Voilà SOLAU : un univers poétique et décalé à l’image de ses deux créatrices,
Sophia et Laura, une fille et sa mère.

Inspirée par l’art déco et les voyages, nos compositions qu’elles soient sur porcelaine ou dans la création de nos coussins, sont intuitives.
Le geste d’abord, le bon sens ensuite. Nous créons et réalisons tout nous-mêmes, de l’idée à l’emballage, dans une démarche résolument éthique et slowfashion.
 
Ethique : nous travaillons des produits de grande qualité fabriqués en France, que ce soit la porcelaine de Limoges, ou bien nos coussins confectionnés à Paris et à Malakoff dans la tradition et le savoir-faire artisanal de la tapisserie française.
 
Upcycling : nous récoltons des tissus d’éditeurs oubliés que nous recyclons pour leur donner une nouvelle vie.
 
Slowfashion : nous prenons le temps de respecter les produits que nous manipulons pour en faire des objets uniques, des pièces atemporelles entre l’art et l’artisanat.
 
Renouveau : nous dépoussiérons ainsi ces matières premières nobles que sont la porcelaine et les tissus précieux, pour les remettre en lumière dans l’univers du design et de la décoration contemporaine

Image4.png


 
SOLAU, c’est l’histoire de deux femmes, d’une fille et de sa mère, et d’une de leur folle passion commune : créer du beau.
 
À travers nos vies déjà bien remplies de merveilleuses entreprises, nous avons décidé de nous retrouver dans une nouvelle aventure extraordinaire: concevoir et créer des pièces uniques d’artisanat de luxe au gré de nos imaginations et de nos envies. 
 
Des tasses, des coussins, de la porcelaine, du tissu, de la peinture, de la couture, de l’or, des couleurs, des visions et des idées, sont les matières premières que nous manions au quotidien pour créer des pièces uniques et atemporelles qui nous ressemblent.
 
Laura, artiste et décoratrice d'intérieur, réalise des œuvres sur porcelaine depuis plus de 30 ans et éclaire de sa vision harmonieuse les intérieurs les plus surprenants.
 
Sophia, Docteure en anthropologie et documentariste, a posé ses valises à Paris, pleines de tissus et d’artisanats cueillis dans les pays traversés, pour s’intéresser au savoir faire de la tapisserie et réaliser ainsi ces objets et collections qui lui trottent dans la tête depuis des années.
 
Ces deux personnalités et vies mêlées donnent donc ces quelques lettres : SO(phia)LAU(ra)
 
Comment cette idée poétique et décalée a commencé ? Nous ne nous en rappelons même plus, tant ce projet est évident pour nous depuis toujours. Tout ce que nous savons, c'est que nous mettons la qualité et le savoir-faire artisanal que nous côtoyons au quotidien au service de nos collections, qui se rapprochent ainsi par l'excellence de l’artisanat de la haute couture française. 

- Notre histoire -

 

 
 
Toutes nos pièces sont réalisées sur de la porcelaine de Limoges. Ah ! La fameuse porcelaine de Limoges ! La découverte à la fin du 18ième siècle de gisements de Kaolin au sud de Limoges permit la fabrication de porcelaines dures qui, avec celles de Sèvres, sont les deux porcelaines les plus réputées en France.
 
Mais qu’est ce que c’est la porcelaine ?
Née probablement en Chine vers le deuxième siècle après J-C, la porcelaine se distingue des autres céramiques que sont la terre cuite, la faïence et le grès, par la blancheur, la translucidité, l’imperméabilité, la dureté et la sonorité de sa matière.
 
La pâte est principalement composée de 3 roches :
- Le kaolin (qui signifie « haute colline » en chinois) : élément de base de la porcelaine (55%), est une argile plastique très pure et très blanche.
- Le quartz (20%) : matière dégraissante, permet la tenue des pièces au feu.
- Le feldspath (25%) : élément fondant, assure la vitrification du mélange.

Pour transformer cette matière première en objets fabriqués, la pâte peut être soit modelée, soit pressée, soit coulée (pour fabriquer les pièces creuses comme les vases), soit calibrée (pour des objets ronds comme les assiettes, soucoupes, tasses...).

Après le séchage et le finissage, la pièce est cuite une première fois à 980°. "Dégourdie", c’est-à-dire déshydratée et poreuse, elle est alors émaillée par trempage dans un bain liquide, puis passée en seconde cuisson dite de « grand feu » à 1 400°.
On assiste alors à une véritable transmutation irréversible de la matière. La terre poreuse, grisâtre et fragile est devenue une matière blanche, translucide, imperméable, dure et sonore.
(Sources : maison de la porcelaine ; esprit porcelaine)

 
C’est à partir de cette étape que nous intervenons. Nous avons minutieusement sélectionné nos tasses, mugs, vide-poches, assiettes à travers des centaines de modèles de porcelaine de Limoges pour qu’ils correspondent à notre ligne Solau : entre inspiration Art Déco et atemporalité épurée.
 
Nous travaillons à la main, avec pinceaux et éponges. Tout commence au dos de la pièce de porcelaine, comme un trait de pinceau de calligraphie sur lequel nos apposons notre signature : « peint main Solau ».
Puis nous travaillons la matière, les pigments de couleur sans plomb (foodsafe) dûment sélectionnés sont travaillés avec du médium pour les transformer en une pâte liquide homogène. Le geste peut paraître simple, mais putoiser est une technique précise et délicate, il ne faut pas que la pâte soit trop épaisse ou trop diluée pour ne pas faire « claquer » la peinture lors de la cuisson. Après le nettoyage, les pièces doivent sécher de nombreuses heures avant de pouvoir être transporter dans le four à porcelaine.
La première cuisson dure plus de douze heures, la température oscillant entre 800° à 860° selon les pigments de couleurs utilisés.
Sur les pièces peintes sorties du four, nous appliquons l’or, un or brillant 12% qui se travaille dans sa forme liquide. La pièce en porcelaine sublimée par les tâches et traits d’or repart une nouvelle fois à 750° pour encore douze heures de cuisson.
 
Ce travail de précision réalisé à quatre mains - celles de Laura et de Sophia uniquement – nécessite donc beaucoup de temps, de minutie et de passion pour atteindre la qualité que nous vous proposons.
Nous avons voulu ainsi dépoussiérer les codes de la porcelaine, en apportant de la modernité et de la couleur à nos objets, tout en gardant le savoir-faire du décor ancestral sur porcelaine.



 

// La Technique//

artisanat-limoges-porcelaine
vase-porcelaine-artisanat-limoges
tasse-à-café-porcelaine-limoges
vide-poche-porcelaine-limoges