La fête de Sepandarmazd, la fête de l'Amour perse



Alors que nous nous apprêtons tous à fêter la Saint-Valentin, c’est le moment ou jamais de vous présenter une célébration autour de l’Amour, la femme, mais aussi l’amitié et la joie, restée ancrée dans la culture perse depuis l’ère Achéménide : la fête de Sepandarmazd (ou Esfandarmazd). Partons à la découverte de cet équivalent persan de la Saint-Valentin aux racines profondes !


Le culte de la divinité Spenta Armaiti


Représentation de Ahura Mazda

La fête de Sepandarmazd célèbre le culte de Spenta Armaiti (“Sainte dévotion”, “Harmonie créatrice”), l’une des sept Amesha Spenta (“Immortels bénéfiques”), génies bienfaisants entourant le dieu fondateur du Zoroastrisme, Ahura Mazda. À l'origine, Spenta Armaiti est associée à la Terre et par extension à l’amour et la fécondité nourricière de toute vie : telle une mère, la Terre chérie tous les êtres qui l’habitent, tels qu’ils soient. C’est pour cela qu'elle est assimilée à l’incarnation de la dévotion et considérée comme la mère nourricière de tous les humains.


Spenta Armaiti était également la mère de “Gayomart”, le premier être mortel sur terre et l’être primordial de la mythologie perse. À sa mort, le corps de ce dernier se divisa en sept métaux. Spenta Armaiti prit l'or pour en faire pousser une plante, et c'est de cette plante que naquit le premier couple, “Mashya” et “Mashyana”. Mais il s’agit là d’une interprétation de l’Avesta parmi de nombreuses autres.



La célébration de Sepandarmazd


Fresque persane

La fête de Sepandarmazd est non seulement une célébration de l’amour mais c’est aussi le jour où l’on honore et glorifie la terre féconde et par extension, la femme et le couple. À cette occasion les hommes font des cadeaux à leur femme. C’est pourquoi on l’appelle aussi « Mardgiran » qui signifie “recevoir des cadeaux de la main des hommes”. Aujourd’hui, cette fête est encore célébrée dans beaucoup de régions centrales iraniennes comme celles d’Eghlid, de Kashan et de Mahallat en l’appelant « Fête d’Esfandi ». Sepandarmazd reste encore aujourd’hui une fête essentielle célébrée chaque année en Iran qui revêt une conception à la fois spirituelle et philosophique qui honore l’Amour et la femme comme symbole de fécondité et de renouvellement de la Vie.


Le Sepandarmazd original avait lieu le 5e jour d'Esfand soit le 23 février, mais certains érudits pensent qu’il s’agit plutôt du 29 Bahaman ou le 17 février, soit 3 jours après la Saint-Valentin. Cet écart de 6 jours s’explique par les calculs de l'année solaire iranienne moderne qui s’étend sur 365,25 jours et dont les mois ne sont pas fixés à 30 jours. Ces mêmes chercheurs ont donc décidé d’effectuer des corrections dans le calendrier et se sont entendus sur le 17 février. Mais d’autres la fixent le 19 ou le 24 février ! La date exacte de Sepandarmazd ne cessera d’être controversée mais le principal n’est-il pas de célébrer l’amour, quelque soit le lieu ou le moment ?



Saint-Valentin ou Sepandarmazd, l’Amour reste un langage universel garant de paix et d’harmonie dans le monde. Ne cessez jamais de le propager autour de vous et de le célébrer chaque jour ❤️



35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout