top of page

Traversée de la Route de la Soie : le Kazakhstan


Paysage Kazakh

Notre périple sur la Route de la Soie continue ! Après l'Ouzbékistan et l'Arménie, place au Kazakhstan. Découvrez ce pays, ses vastes steppes traversées par les marchands de l'"Empire Céleste" et ses caravansérails, témoins de ce pan d'histoire qui imprègne encore sa culture aujourd'hui.


Pour mieux comprendre ce qu’est la Route de la Soie, c’est ici.


Carte de la Route de la Soie

Le Kazakhstan occupe une position clé dans le carrefour de la Route de la Soie. En effet, la principale voie de la Route de la Soie traversait la région de Semirechye et le sud du Kazakhstan dès la seconde moitié du VIe siècle, lorsque Semirechye et le sud du Kazakhstan sont devenus des parties intégrantes du khaganat turc, un immense empire nomade s'étendant de la Corée à la mer Noire. À la fin du VIe siècle, le khaganat s'est scindé en deux entités distinctes, l'une à l'est et l'autre à l'ouest, et Semirechye est devenue le cœur du khaganat turc occidental, ayant pour capitale la ville de Suyab. Cette période a vu l'émergence de nouvelles villes à Semirechye et dans le sud du Kazakhstan, notamment celles situées le long de la Route de la Soie ou entretenues par des liens commerciaux avec celle-ci. Parmi les plus prospères figuraient Suyab, Taraz et Ispidzhab.


Cette branche de la Route de la Soie a maintenu son importance jusqu'au XIVe siècle, lorsque des troubles civils et des conflits ont causé la destruction des villes. C'est au milieu du XIIIème siècle qu'elle est réutilisée et reconnaît un essor auprès des ambassades commerciales et diplomatiques en direction de Karakorum, la capitale de l'empire mongol.


Nous allons donc vous faire découvrir les villes kazakhs emblématiques de la Route de Soie : d'Est en Ouest, puis vers le Sud, Almaty, Taraz, Turkestan, Otrar, Chiquent et Sayram.



Étape 1 : Almaty


Panorama de la ville d'Almaty

Almaty, anciennement connue sous le nom d'Alma-Ata, était un point de départ clé pour les caravanes de marchands se dirigeant vers l'ouest. Cette ville était le centre de l'activité commerciale, où les marchandises précieuses en provenance d'Asie centrale et d'Extrême-Orient étaient stockées et redistribuées. Almaty est aujourd'hui la plus grande ville du Kazakhstan, mais elle garde des traces de son passé sur la Route de la Soie à travers son architecture, ses musées et ses artefacts historiques.


Étape 2 : Taraz


Plus vers l'Est du pays, se trouve une autre ville incontournable de la Route de la Soie, Taraz, anciennement appelée Talas.L'histoire de Taraz est fascinante, avec plus de 2000 ans d'existence en tant que carrefour commercial et administratif clé de la Route de la Soie entre les 7e et 9e siècles où marchands et voyageurs se retrouvaient. Au 13e siècle, la ville fût dévastée par les invasions mongoles, ce qui a entraîné sa chute. Malgré cette tragédie, Taraz a réussi à renaître progressivement de ses cendres au fil des siècles.


Aujourd'hui, la ville est fière de son riche patrimoine historique, avec plus de 70 monuments d'archéologie, d'architecture et d'art qui témoignent de son glorieux passé.

Parmi les sites emblématiques, le Mausolée Aisha-Bibi, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Entièrement décoré en terre cuite, il était dédié à une légendaire princesse de la région.Parmi les monuments de Taraz, on compte aussi le Mausolée Karakhan, édifié au 11e siècle et qui honore le fondateur de la dynastie Kharakhanide qui a joué un rôle majeur dans l'islamisation de la région.


Étape 3 : Turkestan


La ville de Turkestan, autrefois connue sous le nom de "Yasi" a joué un rôle central à la fois sur le plan spirituel et politique pour le peuple turcophone de la région du 16e au 18e siècle. Elle a gagné une renommée internationale grâce aux prédications du célèbre cheikh soufi et philosophe "Khoja Ahmed Yasawi". Son mausolée, érigé 233 ans après sa mort sur ordre direct de Tamerlan, est aujourd'hui un chef-d'œuvre de l'architecture médiévale et un lieu de culte majeur pour les musulmans de la région, il est d'ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, ce qui a renforcé le statut culturel et historique de la ville.


Étape 4 : Otrar


Plus vers le Sud, se trouve Otrar, une ville fantôme située à la confluence de l'Arys et du Syr-Daria. Couvrant une superficie de 200 km², ce site archéologique révèle les vestiges de six villes médiévales dotées d'un système de canaux d'irrigation vieux de 2 000 ans. Autrefois appelée Farab, cette cité a été le lieu de naissance du célèbre philosophe et scientifique médiéval "Al-Farabi" et était un centre commercial et artisanal majeur sur les routes caravanières entre l'Europe de l'Est et la Chine. Malheureusement, à la fin du 13e siècle, les troupes mongoles ont détruit Otrar de la même manière qu'elles l'ont fait pour Taraz mais qui, heureusement, comme elle, a su renaître de ses cendres.


Étape 5 : Chimkent


Chimkent, anciennement appelée Shymkent, occupe une place significative dans l'histoire de la Route de la Soie. Des fouilles archéologiques ont révélé que la ville a plus de 2 200 ans d'histoire. Son héritage est le fruit d'influences culturelles diverses, notamment perses, sogdiennes, arabes, mongoles et turques. La ville a joué un rôle central dans la diffusion de connaissances et d'arts le long de la Route de la Soie, contribuant ainsi à l'enrichissement des cultures de la région. De nos jours, Chimkent est une ville moderne qui allie son héritage historique à une économie en pleine croissance, tout en conservant des trésors architecturaux qui témoignent de son passé sur cette route commerciale légendaire. Une étude exhaustive de la vieille ville a d'ailleurs été lancée, suivie de fouilles, de préservation et de restauration des murs, ainsi que de la reconstruction de l'ancienne citadelle avec ses caravansérails.


Étape 4 : Sayram


Située à quelques kilomètres à l'est de Chimkent se trouve la ville de Sayram. Les premières mentions de Sayram remontent à des textes anciens, notamment l'Avestan, le livre sacré du zoroastrisme, ainsi que des manuscrits chinois datant de 629. De par ses nombreux mausolées et de monuments sacrés, Sayram est une étape incontournable le long de la Route de la Soie. Non loin se trouve la montagne de Kazygurt, un massif qui s'élève à 1 776 mètres de hauteur, au sommet duquel l'Arche de Noé aurait atterri lors du déluge selon la légende...



La Route de la Soie au Kazakhstan est bien plus qu'un simple réseau de routes commerciales anciennes. Elle représente un héritage culturel riche, un témoignage de l'importance du commerce et de l'échange culturel entre l'Orient et l'Occident. Les sites historiques, les caravansérails et les vestiges archéologiques kazakhs sont des témoins vivants de cette époque fascinante, rappelant la contribution exceptionnelle de la région à la Route de la Soie. Alors que le pays continue de préserver son patrimoine et de le partager avec le monde, le Kazakhstan demeure un incontournable pour tous les passionnés d'histoire et de culture.

40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page