top of page

Traversée de la Route de la Soie : l'Ouzbékistan


La médersa Mir-i Arab à Boukhara

Paris-Perse vous propose de parcourir la Route de la Soie et de découvrir ses merveilles. Première étape : l'Ouzbékistan. Découvrez les villes protagonistes de l'une des plus anciennes voies commerciales de l'histoire : Tachkent, Samarcande, Boukhara et Khiva dont les cultures sont imprégnées de la rencontre entre Orient et Occident.



La Route de la Soie, de la Chine aux portes de la Méditerranée...


Carte ancienne de la Route de la Soie

La Route de la Soie est un réseau commercial qui a été établi il y a plus de 2000 ans et qui a permis les échanges commerciaux entre les pays d'Asie de l'Est et ceux de l'Europe de l'Ouest. Le nom de cette route est lié à la soie, qui était le principal produit échangé à l'époque.


Les échanges commerciaux le long de la Route de la Soie ont débuté au IIe siècle avant notre ère, lorsque la Chine des Han a commencé à commercer avec les pays voisins de l'Asie centrale, notamment avec les Parthes, les Scythes et les Bactriens. Les échanges commerciaux ont été facilités par la construction de routes terrestres et maritimes, qui ont permis aux marchands de transporter les produits sur de plus longues distances.


Au cours des siècles suivants, la Route de la Soie est devenue de plus en plus importante et les échanges commerciaux se sont étendus à des produits tels que la porcelaine, les épices, les métaux précieux, les tissus, les pierres précieuses et les animaux.


Au delà des échanges commerciaux, la Route de la Soie a également joué un rôle important dans la transmission des idées, des cultures et des religions. Les marchands qui voyageaient le long de la route ont échangé des idées avec les populations locales et ont introduit de nouvelles religions comme le bouddhisme, l'islam et le christianisme.


Au Moyen Âge, la Route de la Soie est devenue une importante voie de commerce entre l'Asie et l'Europe, et a permis la diffusion de la science, de la technologie et des idées en Europe. La route a également été utilisée par les conquérants tels que Genghis Khan et Tamerlan, qui ont utilisé la route pour étendre leur empire.


Aujourd'hui encore, elle reste l'un des plus importants itinéraires commerciaux de l'histoire et est un symbole de l'échange culturel et commercial entre les différentes régions du monde et notamment entre l'Orient et l'Occident.


L'Ouzbékistan, un pays forgé par la Route de la Soie



L'Ouzbékistan a une histoire riche liée à la Route de la Soie. Située au cœur de l'Asie centrale, ce pays venu tout droit d'un conte des Milles et Unes Nuits était un point de passage clé pour les caravanes qui voyageaient le long de la Route de la Soie reliant l'Asie de l'Est et l'Europe de l'Ouest.



Des touristes du monde entier y viennent admirer les vestiges de ce fascinant passé, incarné par les caravansérails, des auberges pour les caravanes de marchands et de voyageurs qui traversaient la région, offrant un abri sûr pour la nuit et des installations de base telles que des écuries, des entrepôts et des cuisines.




📍 1ère étape : Samarcande


Place du Registan, ancien coeur de la ville

Samarcande était l'un des centres les plus importants de la Route de la Soie en Ouzbékistan. La ville a prospéré sous les règnes des dynasties perses et turques, et a été l'un des centres culturels les plus importants de l'Asie centrale. Les monuments architecturaux magnifiques tels que la place du Registan, la mosquée Bibi-Khanym et la nécropole de Shah-i-Zinda témoignent de cette époque glorieuse.


Au IXe siècle, Samarcande est devenue la capitale de la dynastie samanide, qui a uni l'Asie centrale et a favorisé le développement de la culture et des arts. Les caravanes qui passaient par la ville ont permis de développer un important commerce de la soie, des épices, des pierres précieuses, des métaux et d'autres produits de valeur.

Au XIe siècle, la ville tombe sous la domination des Turcs seldjoukides, qui ont introduit l'islam et ont contribué à la construction de nombreux monuments architecturaux encore visibles aujourd'hui. Sous le règne de Tamerlan, au XIVe siècle, Samarcande est devenue une ville encore plus importante sur la Route de la Soie. Tamerlan a investi dans la construction de nombreuses mosquées, madrasas et mausolées, qui ont participé à la grandeur architecturale de la ville.


📍2ème étape : Tachkent

Dôme de la mosquée Tilya Kari madrassah

Tachkent, la capitale, est aussi intimement liée à la Route de la Soie. La ville était en effet un point de passage important pour les caravanes de marchands qui voyageaient le long de cette route.

Au début de l'histoire de Tachkent, la ville faisait partie de l'Empire perse achéménide, puis a été conquise par Alexandre le Grand en 329 avant notre ère. La ville a ensuite été dominée par les empires arabes et turcs, et est devenue un centre commercial important à partir du VIIIe siècle.

Au cours de l'âge d'or de la Route de la Soie, au Moyen Âge, Tachkent a connu une période de prospérité sous le règne des dynasties timourides et ouzbèkes. La ville était un centre de commerce de la soie, des épices, des pierres précieuses et des métaux, ainsi que de la culture, de la science et de l'art.


Au XVIIIe siècle, Tachkent est devenue une ville importante de l'Empire russe, qui avait annexé l'Asie centrale. La ville a continué à se développer sous la domination soviétique, devenant une ville industrielle et culturelle majeure.


Le passé commerciale de Tachkent lui a laissé une trace indélébile : la ville possède de nombreux monuments historiques et culturels qui témoignent de son passé flamboyant, notamment la vieille ville avec ses rues étroites, ses bazars animés, ses mosquées et ses mausolées.


📍3ème étape : Boukhara


La ville de Boukhara a une longue histoire qui remonte à plus de 2 000 ans, en effet, avant son essor commercial, elle a été un centre important de la culture zoroastrienne avant l'arrivée de l'islam au VIIIe siècle. C'est au moment de l'âge d'or de la Route de la Soie que Boukhara devient un centre commercial incontournable pour la soie, les épices, les pierres précieuses, les métaux et d'autres produits de valeur.


Mosquée Kaylan dans la vieille ville de Boukhara

Au IXe siècle, Boukhara est élue capitale de la dynastie samanide, qui a uni l'Asie centrale et a encouragé le développement de la culture et des arts. La ville a connu un autre âge d'or sous les dynasties ghaznévide et seljoukide, qui ont ajouté de nombreux bâtiments importants à son paysage, tels que la mosquée Kalyan, la citadelle d'Ark et la médersa d'Ulugbek.


Au XIIIe siècle, Boukhara a été conquise par l'Empire mongol de Genghis Khan, mais a continué à prospérer sous le règne des Timourides, qui ont construit de nombreux bâtiments publics et religieux tels que la mosquée de Mir-i-Arab et le mausolée de Tchachma-Ayoub.



📍4ème étape : Khiva


La Médersa Alla Kouli Khan

Situé aux portes du Turkménistan, Khiva est une étape de Route de la Soie. La ville a été fondée il y a plus de 2 500 ans et a prospéré en tant que centre important de la soie, des épices et des métaux précieux, et était célèbre pour ses artisans qui produisaient des tissus et des objets décoratifs d'une splendeur incomparable.


Au Moyen Âge, Khiva était gouvernée par les Khans de Khiva, une dynastie qui a régné sur la ville pendant plusieurs siècles. Les Khans ont construit de nombreux bâtiments publics et religieux tels que des mosquées, des médersas et des palais, qui témoignent de la richesse et de la puissance de la ville à l'époque.


La ville a été restaurée et préservée en tant que site du patrimoine mondial de l'UNESCO et attire des visiteurs du monde entier qui viennent admirer son architecture historique qui reflète son histoire riche et diversifiée et sa cuisine savoureuse.




Vous l'aurez compris, la Route de la Soie a marqué l'histoire et a forgé le monde d'aujourd'hui, culturellement et économiquement. Dans son sillage, d'Est en Ouest, des villes et des cultures aussi riches que diverses ont jailli des plaines arides de l'Asie centrale, parmi elles, Samarcande, Tachkent, Boukhara et Khiva mais notre parcours ne s'arrête pas là puisque le prochain article nous amènera dans une autre destination incontournable de la Route de la Soie...








163 vues0 commentaire

Comments


bottom of page